Publié dans Un peu de moi

L’accident 

L’accident.

Un dimanche d’été, le 14 août 2016 vers 16h. Il faisait chaud.

Lina avait terminé sa sieste et voulait aller à la piscine de sa tata rejoindre son frère.

On avait même prévu après un plongeon, aller au Lunapark faire des manèges le soir.

Mais le destin en a décidé autrement…

Nous n’avons rien fait de ce qui était prévu.

Sur la route avec mon mari, ma fille et moi avons eu un accident de voiture. Un grand partner qui roulait trop vite n’a pas gérer son virage et a foncé sur nous ! J’ai vu ce qui allait se passer… J’ai crié… et bam! Le choc frontal à été terrible ! Il a été d’une violence, impossible à décrire.

 Pendant ces secondes interminables, ou ma tête est allé en avant, en arrière et sur les côtés, je n’ai pensé qu’à elle… À ma fille. Je l’ai entendu crier et puis plus rien… 

J’ai imaginé le pire.

Une fois que la voiture a cessé de bouger, je suis sortie à une vitesse… j‘ai ouvert  sa porte arrière, mon mari a suivi, il l’a détaché et la prise dans ses bras. Elle était en train de pleurer, complètement choquée et criée  » la voiture à papa, elle est cassée ! » Mon mari mettait ses mains partout sur elle, pour s’assurer qu’elle n’était pas blessée…

J’ai marché en boitant sur la route pour faire signe aux voitures de l’accident. Comme on était en plein virage, j’avais peur qu’une autre voiture nous percute.

Mes jambes se sont mis à trembler et quand j’ai les ai regardées…elles étaient couverte de sang… Je me suis écroulée par terre… Tétanisée.

Des personnes m’ont aidé à m’ allonger près d’un muré, je regardais mon mari qui tenait dans ses bras notre fille en la rassurant. Il évitait qu’elle croise mon regard terrifié … j‘étais en pleine crise d’angoisse.

Je pensais à ce qui était en train de se passer. Je réalisais le pire qu’on avait évité. Je parlais toute seule à ma maman, je lui disais merci, merci de nous avoir protégés. Une gentille dame était prés de moi, elle me rassurait. Si elle me lit aujourd’hui… je voudrais lui dire merci pour être resté près de moi tout le long… Il y avait également un médecin et un pompier qui était là au moment de l’accident. Nous étions bien entourés. La jeune femme a téléphoné à ma sœur, qui en 5 min était présente sur les lieux.

Quand elle a vu l’état de notre voiture… Le pare-brise de mon côté était complètement éclaté, le pare-chocs défoncé. Elle a couru près de moi, le visage blanc comme un linge, mais rassuré de nous voir vivants. 

Les pompiers, les gendarmes sont arrivés ils nous ont accompagnés aux urgences.

Nous avons su juste après que la personne qui conduisait en face était alcoolisé bien au-delà du seuil autorisé et de ce fait, il avait commis un délit. 

J’avais et j’ai toujours une haine envers lui…

Comment une personne peut-elle boire de l’alcool et prendre le volant de sa voiture après ? 

Pourquoi risquer sa vie et risquer la vie d’une famille entière ?

Vous avez beau être tranquille sur une route, vous avez beau rouler doucement, si vous êtes là au mauvais endroit et au mauvais moment, il y aura toujours un risque. 

Les airbags nous ont sauvés ce jour là, mon mari et moi. 

Si ma fille s’en est sorti juste avec un hématome sur la poitrine, c’est aussi grâce au choix du siège auto. 

J’aimerais attirer votre attention sur le bon choix du siège auto pour vos enfants.

Un siège auto, c’est très important, je vous le demande s’il vous plait… allez consultez le site sécurange et leur groupe facebook avant d’acheter un siège auto.

Ne pensez pas qu’il faut dépenser des milles et des cents pour un bon siège auto!

Il y a beaucoup de sièges, hors de prix et ils ne valent rien aux crashs test! Des sièges auto dans un budget plus que raisonnable qui ont de très bonnes notes!

Attachez vous et Attachez vos enfants, même pour 50 mètres.

Ne pensez pas que ça n’arrive qu’aux autres et mettez toutes les chances de votre côté pour avoir l’esprit un peu plus léger.

 

Après l’accident, nous avons choisi le JOIE Trillo Shield, je vous en parlais ici 

Nous avons du changé le siège auto en février car mon mari a eu un second accident de voiture! ( deux voitures qui se tirés la bourre ont glissé et l’une des voitures a percuté mon mari, il partait au travail un samedi à 4h du matin) bref c’est une autre histoire. Mais sachez que si un siège auto a été accidenté ( même si l’enfant n’était pas dedant) à plus de 10 kmh, il faut le changer!

C’est ce qu’on a fait, nous avons pris le même sans le bouclier le JOIE Trillo Luxx au prix de 95 euros!

Si vous voulez en savoir plus sur ces sièges cliquez sur le lien ici sécurange.
Aujourd’hui, nous gardons des séquelles physiques, mais surtout psychologiques. Je n’arrive plus à faire de longs trajets et mon cœur se froisse en mille morceaux à chaque fois que je monte dans une voiture. Lina a fait des cauchemars pendant 6 mois et elle a toujours peur en voiture encore aujourd’hui. Elle nous parle souvent de l’accident et du vilain Mr qui roulait trop vite avec son camion. Mon mari a vécu 2 accidents en 6 mois, les deux fois, ce n’était pas sa faute et je crois que c’est encore plus difficile à surmonter.

J’écris cet article aujourd’hui, non pas parce que j’ai envie de revivre cette histoire… Mais si je peux faire prendre conscience à quelque personne qu’à chaque fois que vous rentrez dans une voiture, vous pouvez risquer votre et vie et également celle des autres, ça serait déjà une belle victoire. 

S’il vous plaît, partagez ce message.

 

 

 

 

 

 

29 commentaires sur « L’accident  »

  1. J’espère que votre article touchera plein de monde, pour ma je flippe toujours en voiture ce qui me rends vigilante, mais je ne suis pas dans les autres voitures!

  2. Bonjour, Je vous lis et les larmes coulent toutes seules! Cela fera 7 ans le mois prochain que j’ai malheureusement vécu ce drame heureusement pour moi j’étais seule dans ma voiture. Je ne me souviens de rien mais j’ai toujours la rage au ventre que je repense à cette personne qui a bien failli détruire ma vie et celle de mes proches. Malgré les nombreuses séquelles physiques le pire reste le psychologique même 7 ans après la peur est toujours présent quand je prends ma voiture ! en même encore plus depuis que j’ai mes enfants. Je vous souhaite beaucoup de courage pour surmonter cette terrible épreuve !!!!

  3. Bonjour, merci pour cet article. Je vais de ce pas consulté le site securange pour voir si notre siège auto est solide pour ma fille.
    Votre article m’a fait pleuré car vous avez raison, cela peut arriver à n’importe qui….
    Merci
    Prenez soin de vous
    Jennifer

  4. Bonjour
    Votre histoire ma emu au plus profond de moi. La vie tient à un fils hélas et pire avec des fous au volant. Vous avez eu un ange au dessus de votre tête. Je vous souhaite que le bonheur et de oublier ce cauchemar. Je vous embrasse

  5. Très touché par votre récit qui ma mis les larmes au yeux
    Trop de gens prennent le volant alors qui ne devrait pas sans pensee au conséquence
    😘😘

  6. Quelle horreur ! Tu m’étonnes que ça doit être difficile de se remettre ! Personnellement j’ai toujours peur en voiture, je n’ai jamais eu d’accident grave mais j’imagine toujours le pire, et je sais que même si nous faisons attention, d’autres ne le font pas…
    Fort heureusement vous en êtes sortis, même si pas complètement indemnes 😦
    Je ne savais pas qu’il fallait changer de siège auto quand il y avait un accident alors merci pour cette info.

  7. Les accidents n’arrivent pas qu’aux autres…. et ça détruit des familles !
    Il y a toujours du danger à partir du moment qu’on monte en voiture….
    J’ai également été traumatisée d’un grace accident de la route, un beau samedi de mai, j’avais 9 ou 10 ans.
    Les champs de blé etaient hauts et à moins de 5 kilomètres de notre maison, le pire est arrivé !
    Mon papa était au volant avec son voisin à côté de lui, nous venions 1h plus tôt de déposer Maman au travail.
    Nous étions sur la route du retour.
    Dans un virage, est arrivé une mobylette en train de tanger dangereusement en face de nous.
    Mon père roulait à environ 80 kilomètres/heure et celui d’en face à plus de 100.
    Mon père a voulu l’éviter mais il etait déjà trop tard !
    Le jeune (21 ans) a foncé la tête la première dans le mileu du pare-brise.
    Il n avait pas de casque ! (Et heureusement pour moi car je ne serais pas là à vous racontercette histoire !) Les gendarmes nous ont dit qu’il était dans un coma itilique et qu’ils ne savaient même pas commentil avait pu monter sur sa mobylette tellement il était alcoolisé !
    Pour ma part, j etais au mileu du siège arrière, non attachée ! (Mon ange gardien devait veiller sur moi ce jour-là !) J’ai été projetée un peu à l’avant forcément mais j ai évité un boulet de canon (que je me serais prise si le jeune avait porté un casque et aurait traversé le pare-brise !)…La voiture a terminé sa route dans un mur d’habitation et avec le choc à eu les 2 poignées de fracturer.
    Le voisin s en ai sorti indemne, heureusement pour lui d’ailleurs.
    Le jeune à mobylette est mort sur le coup, après avoir été projeté sur le pare-brise, il a terminé dans les champs.
    En descendant de voiture, j’ai aperçu une chaussure sur la route et ses jambes qui dépassaient du champs encore haut de ses épis….
    En me retournant, j’ai vu la voiture encastrée dans une partie du mur avec un pare-brise plein de sang et de fragments de chair et de cerveau.
    Les habitants m’ont pourtant recueillie très rapidement après l’accident. Mais je m’en souviens encore.
    J’ai cauchemardé longtemps après ça.
    Encore aujourd’hui j ai peur quand je monte en voiture et pour cette raison je n ai jamais pu passé mon permis, je flippe de trop !
    Les conséquences qui ont suivi ont eu de grandes répercussions !
    Mon père s est fait opéré 2 fois avec pause de broches aux deux poignets, une longue convalescence, une grande culpabilité d’avoir retiré une vie (même si ce n était pas lui le fautif), des menaces de morts de la part des parents du jeune, une perte d’emploi pour mon père, un divorce pour mes parents, une saisie de maison (que mes parents avaient fait construire un peu plus tôt) car tout cela à eu des répercussions financières mais également morales, psychiques….
    Cet accident à détruit ma famille ! (Pas seulement celle du jeune homme décédée).
    Mon père a pété les plombs, il a fait plusieurs tentatives de suicide.
    Bref, je ne rentrerais pas dans tous les détails mais voilà commenton peut bousiller une vie et des familles avec de l’inconscience, de l’égoïsme (car boire et prendre le volant, c’est un acte égoïste !).
    Et vous avez raison de dire qu’il faut faire attention aux sièges d’enfants, de toujours attacher son enfant même pour 50 mètres car ça peut arriver n importe où et n imporye comment, personne n est à l’abri et on a tous qu’une vie !
    Concernant les sequelles, j en ai eu auusi…. il y a 2 ans on m a découvert un spondylolisthésis L5 S1 stade 2 (pour résumer l’isthme de la dernière vertèbre de ma colonne a été fracturée suite à un grand choque (je n ai jamais rien eu d’autre aussi fort que celui de l’accident donc….) et depuis 3 ans je vis avec des douleurs chroniques au dos et un déplacement de vertébres qui progressent au fil du temps…. et pour laquelle je devrais subir à un moment ou a un autre une lourde operation du dos pour ressouder ma colonne avec des plaques et des vis. C’est une opération très risquée qui peut me paralyser les jambes en cas d échec….
    Voilà pour ma petite histoire…
    J espère qu’après avoir lu ces témoignages vous serez tous davantage prudents sur la route.
    Pensez à vos familles et à celles des autres. Merci

  8. Le même weekend que vous j’ai vécu la même chose, c’était le vendredi 12 août 2016 fin de journée un motard m’a percuté à l’arrière gauche pile sur le réservoir à essence je tournais à gauche il y avait beaucoup de monde derrière et devant moi, j’avais remarqué ce motard mais loin derrrière moi, après le sommet de la petite côte, ligne continue et pointillés pour tourner à gauche mais le motard à pleine vitesse doublait toute les voitures derrière moi malgré la ligne continue, au moment de tourner j’accélère un peu car en face virage et les voitures arrivent vites je connais par coeur cette route, mais ce jour là le motard trop préssé n’a pas respecté le code la route, il m’a percuté à l’arrière gauche tellement fort que m’a voiture à fait la toupie, ouf un petit fossé à gauche pas trop pentu a stoppé la voiture, le bruit des pneux sur le goudron je l’oublierai jamais, le bruit de l’impact de la moto je l’oublierai jamais, le fait de tourner et de se demander quand la voiture va s’arrêté et est-ce que je vais mourrir ou pas je l’oublierais jamais, par chance ou peut-être que des personnes proches parties trop tôt m’ont sauvé…. je suis sortie indemme aucune blessures juste choqué à vie, et quelques douleurs au dos disparues depuis mais je ressens les mêmes choses que vous, les mêmes peurs, le motard lui j’ai cru qu’il était mort le voyant a terre à côté de ma portière, il a eu beaucoup de chance lui aussi en faisant la toupie m’a voiture aurait pu lui rouler dessus après qu’il est sauté en l’air et soit retombé et roulé sur la route, il s’en sort avec aucune fracture(ce qui est rare pour un motard, il a eu juste une petite opérations des mains car il avait tous les équipements d’un motard, sauf les gants….. il est sorti de l’hôpital le dimanche car les infermières en avait marre de l’entendre se plaindre,
    pour moi il n’a pas pris conscience de son geste et n’a pas reconnu sa grande vitesse et le fait qu’il aurait pu mourrir ou me tuer, car j’ai eu beaucoup de chance de ne pas être blessé ou pire, il m’aurait percuté côté portière conducteur il n’y avait pas d’airbag, bref beaucoup de choses me disent que j’ai eu beaucoup de chance de m’en sortir indemne, j’étais seule dans la voiture et heureusement, depuis je n’ose plus emmener de la famille avec moi dans cette voiture, je n’arriverai jamais à transporter mes nieces et mon neveu de peur qu’il leurs arrives quelque chose, courage à vous pour ce traumatisme, on ne pourra jamais l’oublié il faudra vivre avec en conduisant malheureusement,

  9. Wahou j en ai les larmes au yeux 😓
    Je m en rappel dur moment a la basse je suis déjà engoisser dans la voiture et ne pense qu a eu

  10. Coucou, merci de partager ton expérience avec nous… je vais partager la « mienne ». Ma mère, plus de 20ans de permis, plusieurs accidents évités de justesse ( pas de sa faute ) , quand elle connaît la route elle conduit vite mais sinon doucement. Bref, elle part samedi au pays chez un ami, dimanche matin elle prend sa voiture, elle se dit  » j’ai le temps, je connais pas la route ni la voiture, je vais y aller doucement « , elle fait le plein, elle va pour prendre un virage en pente à 30km/h, elle fait un tonneau et fini dans un ravin sur le toit.. elle n’a rien eu, la chance dans tout ça, est que c’est elle qui conduisait ( 1m70 ) et pas son ami qui fait plus de 1m90 car le toit c’est enfoncé pile au dessus de sa tête. Un voisin qui a vu l’accident lui a dis  » je comprend pas, tu conduisais doucement et en plus normalement les gens ont des accidents en arrivant de la haut « . En passant son pied sur le bitume il y avais un peu de verglas qu’on ne voyait pas. Dommage que je ne puisse pas partager la photo de La voiture, elle est partie à la casse directement… et elle m’a sorti  » heureusement que j’étais attachée » maintenant elle comprend pourquoi je fais une fixette sur les sièges auto pour mon fils…

  11. Bonjour, il existe des thérapies comme l’hypnose ou l’EMDR qui aident à traverser ce que vous avez vécu. Il est possible, un peu, de réparer ces traumatismes et de les laisser derrière soi. Courage!

  12. Que c’est difficile de vous lire, malheureusement ça peut arriver n’importe quand même si on est très prudent. Depuis que j’ai mes enfants j’ai aussi très peur en voiture, encore plus qu’avant. J’ai peur des autres, de leurs imprudences car on voit de ces choses sur les routes 🙁
    Je suis à cheval sur leur sécurité et sur l’importance d’un bon siège auto (vive sécurange!!)
    Courage pour vivre avec ce traumatisme!!

  13. Wouaw! Un ange a veillé sur vous c’est certain… ta fille s en souvient elle? C est sur la sécurité des enfants en voiture est primordiale et je comprend tellement la haine que tu as envers le chauffard… ces gens sont inconscients.

  14. Bonsoir, pfff, effectivement quand on voit la voiture vous avez eu beaucoup de chance!! Heureusement, quand ce n’est pas notre heure… Pour ce qui est de l’autre chauffeur, je comprends pas non plus qu’on puisse mettre en danger la vie des gens à cause de l’alcool 🙁 Déjà que n’importe qui, pour x raisons peut en causer un, alors pourquoi multiplier encore les risques… Enfin pour vous, tout c’est finalement arrangé mais c’est sûr que vous aurez ce film en tête toute votre vie 🙁 Bonne soirée

  15. Bonjour,
    Je viens de voir votre post sur Facebook, rappelant un an après votre accident, et j’ai eu envie de le commenter mais pas sur Facebook, je ne souhaitais pas que des proches le voient…
    Je voulais juste dire que ce genre d’accidents, par cause d’une personne ivre me fait sortir de moi-même tant c’est injuste… Non pas que j’ai vécu ça…
    Mais parce que moi j’ai longtemps été de l’autre côté, dans la voiture qui aurait pu être fautive.
    Heureusement, ça n’est jamais arrivé, je n’aurais pas pu m’en remettre ! Mais voilà : j’ai eu, pendant 25 ans, un père alcoolique, et je me suis souvent trouvée dans la voiture où il conduisait ivre…
    Et je voulais témoigner que de ce côté là de la barrière, ça fout aussi votre vie en l’air, même sans accident, même sans être fautif d’un mort, même sans tôle froissée…
    A l’âge de 19 ans, environ, je me suis trouvée en voiture avec mon père encore plus imbibé que d’habitude (et énervé de surcroit, ce qui intensifie l’effet de l’alcool !) et on a fait environ 10 km comme on a pu, jusqu’à l’entrée de notre ville, où il s’est mis à conduire à gauche ! Sur une des avenues principales de notre (dieu merci !) petite ville ! Pendant quelque chose comme 200m il a roulé ainsi, à moitié écroulé sur le volant… Je n’avais pas encore mon permis, je ne parvenais pas à le faire s’arrêter, tant il pesait sur le manche à vitesses et sur les pédales… On a croisé un copain d’école à moto, qu’on a évité de justesse, on a failli rester arrêtés sur une voie ferrée, et on a remonté toute l’avenue sur la voie de gauche, je pouvais juste lutter pour garder le volant à peu près dans une sorte d’axe qui évite qu’on arrache toutes les voitures garées en bord de trottoir. C’est ce qui serait sans doute arrivé si je n’avais pas été là… Au bout de l’avenue, des gens ont commencé à crier et à nous faire signe, et à la peur panique s’est ajouté la honte… Et je me suis mise en crise de panique, une sorte d’hystérie à hurler car on arrivait au carrefour avec la nationale. Mon père a tellement été surpris qu’il a fait une sorte de réveil en sursaut et la voiture a calé, ce qui lui a fait reprendre ses esprits, juste le temps de faire les 50 m manquants pour rentrer chez nous.
    Je me souviens de ce jour comme hier, il a gravé un traumatisme terrible en moi, je garde indélébile la sensation de la voiture qui glisse, hors de contrôle, et le bruit (imaginaire, dans mon cas) du crash avec une autre voiture, et le regard des gens qui nous ont vus dans cette situation…
    J’ai aujourd’hui 42 ans, mon père est mort il y a 16 ans, et aujourd’hui encore j’ai toutes les difficultés du monde à conduire, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai du m’arrêter au bord de la route, en larmes, et des crises de panique abominables quand je vois un accident. Encore tout récemment, un motard au sol, absolument intact, au milieu des pompiers, et moi qui passe à pieds = crise de larmes panique ! J’ai pourtant été suivie, et j’ai énormément travaillé sur ça, mais il est des choses qu’on efface pas !
    Alors sachez que je comprends bien chacune d’entre vous pour tout ce que vous avez vécu, c’est abominable, et je vous trouve super courageuses pour continuer à faire comme si de rien était au volant, pour vos enfants, c’est énorme !
    Voilà, c’était le témoignage d’une fille d’alcoolo, qui dans son malheur mesure la chance énorme qu’elle a eu…

  16. Impressionnante tes photos et lire tes mots me font froid dans le dos … heureusement tout le monde va bien ! et encore pour cause un conducteur alcoolisé ca me rend dingue !!! ta fille n’a pas eut trop peur de remonter en voiture apres ?

  17. Je vivais ton accident en le lisant..que de larmes…l’horreur !
    Ça a fait remonter à la surface toutes les peurs dont je parlais dans un de mes articles sur mon blog. La peur n’évite pas le danger, certes, mais c’est dur d’être dans ma tête car je vis constamment angoissée avec la peur du pire…
    Une belle étoile au-dessus de vous, effectivement. Je crois que j’en ai quelques unes aussi 🙁

  18. Pour moi c’était il y a bientôt 10 ans… Les séquelles physique sont encore présentes. … pour toujours! !
    Le chauffard à une une condamnation judiciaire minimum! Et moi la douleur présente à vie et mes yeux pour pleurer car aucune compensation financière (même si ça n aurait pas arranger grand chose! )
    Il était alcoolisé. … je partais au travail!… je m étais mariée 10 jours avant…. je peux vous dire que mon mari m aime car les 6 mois qui ont suivis cet accident ont été horribles… pour lui, pour moi, pour nous!
    Courage à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *