La paralysie du sommeil : mon expérience

Résultat de recherche d'images pour "paralysie du sommeil"

Une image du film « The Nightmare » de Rodney Ascher, inspiré des phénomènes de paralysie du sommeil.

 

L’image que tu viens de voir t’a donné des frissons dans le dos ? Alors juste imagine la suite…

Je vais te raconter dans un premier temps mon expérience de la paralysie du sommeil, c’est mon expérience, mon vécu. Elle peut être différente d’une personne à une autre, mais beaucoup de points se rejoignent.

Je ne te raconte pas mon histoire dans le but de te faire peur, même si avec cette intro ça y ressemble un peu … Non, mais pour que tu saches de quoi il s’agit car cela peut t’arriver également.

Si j’avais lu ou si j’en avais entendu parler avant que ça m’arrive, je n’aurai sûrement pas vécu de la même façon ce traumatise.

J’ai vécu mon accident de voiture dans le même mois en août 2016, je t’en parlais ici.

Mais je n’arrive pas à me rappeler si ma paralysie s’est passée avant ou après mon accident. Impossible de me rappeler, ça m’aurait pourtant aider à comprendre certaines choses…

Un soir du mois d’août, je suis partie me coucher avec mon mari vers 23 h.

J’étais allongée droite sur mon lit, je dormais, ou pas… Ce n’est pas évident à expliquer, en tout cas j’étais bien consciente de tout ce qu’il se passait. La porte de ma chambre était ouverte et je voyais la lumière de ma salle de bain. (on la laisse allumé pour Lina le soir)

J’ai commencé à entendre des bruits bizarre qui venaient de la salle de bain, c’est là que j’ai voulu réveillé mon mari… Mais aucun son sortait de ma bouche.

J’ai commencé à avoir peur.

J’ai voulu tourné ma tête et bouger mon mari avec mes mains… Impossible, je ne pouvais plus bouger. Terrorisée, j’étais droite comme un piquet sur mon lit.

Les bruits dans la salle de bain se sont faits plus intense, au milieu de ses bruits, il y avait une voix qui parlait… Et c’est là que j’ai senti une présence qui m’observait dans la salle de bain.

J’essayais de me débattre, de bouger, impossible. J’étais complétement paralysée. Je criais fort, mais les sons de mes cris ne sortaient pas !

Je priais pour que mon mari se réveille et me voit dans cet état. Puis même s’il se saurait réveiller, il m’aurait vu allongée droite, sans bouger, jamais il aurait pu deviner ce que j’étais en train de vivre. C’est là que j’ai eu très peur, plus j’avais peur plus la présence essayer de me faire peur…

D’un coup,  j’ai vu une boule de lumière partir de la salle de bain à une vitesse folle, pour finir en silhouette humaine juste à côté de moi, j’ai vu son visage, il m’a regardé et d’un coup…

J’ai ouvert les yeux, toujours droite sur mon lit, c’était terminé. Plus aucun bruit, je pouvais enfin bouger.

Je me suis effondrée en larmes, comme un enfant qui n’arrive plus à prendre sa respiration. Mon mari s’est réveillé, je me rappelle qu’il met dit : « ce n’est rien, tu as dû faire un cauchemar ».

Mon dieu si tu savais ce que je viens de vivre !

Je lui en voulais un peu qu’il ne se soit pas rendu compte de ce que je vivais. S’il m’avait simplement touché durant mon calvaire, je serais sorti de ma paralysie plus vite. Mais bon, il ne pouvait pas le savoir…

Bien entendu, je n’ai pas pu me recoucher. Je suis descendu dans le salon, terrorisée, pensant qu’il y avait des esprits chez moi, rien qu’avec cette idée, je vous laisse imaginer mon état.

C’est frustrant et traumatisant, les bruits, sentir cette présence… Le plus effrayant est de savoir que si cette présence décide de te faire du mal, tu ne peux rien faire…

Le lendemain, j’ai regardé sur internet et j’ai compris, qu’il n’y avait de mauvais esprits chez moi, je n’étais pas non plus devenu folle, mais que j’avais vécu comme 20 % de la population une paralysie du sommeil. Je me suis beaucoup documentée sur le sujet.

J’étais quand même très soulagé, de n’être pas la seule à avoir vécu cette expérience, dont je m’en saurais bien passé, c’est clair.

 

Définition

source santé médecine

La paralysie du sommeil est un trouble qui peut survenir pendant l’endormissement (état hypnagogique) ou au réveil (état hypnopompique). La personne ne peut ni bouger ni parler, il est comme paralysé. Cet état, qui peut durer quelques secondes ou quelques minutes, est souvent accompagné d’hallucinations. Entre 20% et 30% de la population aurait été victime de la paralysie du sommeil. La fatigue, le stress et l’anxiété sont les principaux responsables de ce trouble du sommeil.

Paralysie du sommeil : un cerveau éveillé dans un corps endormi

La sensation de peur et les hallucinations sont provoquées par l’état de conscience intermédiaire du cerveau qui cherche une explication à la paralysie. La paralysie du sommeil peut être due au stress, à l’anxiété, au surmenage, à une modification brutale du mode de vie (deuil, déménagement, nouveau travail), ou à des horaires de sommeil irréguliers.

Pour résumé ton cerveau est réveillé alors que ton corps, lui s’est endormie. C’est la peur d’être paralysie  que te fait inconsciemment faire des hallucinations.

Mes conseils:

Depuis 1 an maintenant, j’ai du refaire une quinzaine de paralysie nocturne, mais la différence maintenant c’est que je sais très bien la gérer ou carrément la stopper!

Elle revient toujours de la même manière… Ça commence par un énorme bruit comme un éclair qui éclate dans le ciel.

Dès que je l’entends, je bouge mes doigts de pied très vite, mais comment faire si je suis paralysé ? Sache que seules les extrémités comme les doigts de pied peuvent bouger pendant une paralysie du sommeil. Du coup ça me réveille direct et je peux rependre l’usage de mon corps.

Deuxième astuce, c’est de prendre conscience de la paralysie du sommeil, il faut se dire que finalement, rien ne sert de lutter. Plus tu lutteras pour te réveiller, moins tu y arriveras et tu risques de rester dans cet état intermédiaire de longue minute. Par contre si tu penses à de belles choses positives et que tu n’as pas peur, c’est l’inverse qui se produit, tu peux ressentir un apaisement et une sensation de bien-être. Donc si cela t’arrive pour la première fois, surtout ne panique pas ! je sais facile à dire 😉 

Il n’y a pas de traitement médicamenteux pour traiter la paralysie du sommeil, mais si cela est vraiment gênant pour toi, je te conseille de consulter un spécialiste qui pourra t’aider.

 

J’aimerai beaucoup partager avec toi, si tu as déjà vécu cette paralysie du sommeil, comment tu la gères, si cela t’arrive souvent ?

Tu peux me laisser un commentaires sous l’article.

Si tu as trouvé cette article intéressant, n’hésites pas à le partager <3.

 

Bisous les louloutes

 

Chris

 

 

Étiqueté , , ,

49 commentaires sur “La paralysie du sommeil : mon expérience

  1. Coucou donc je me permet de vous de partager puisque moi ossi a l’age de 14-15 ans cela m’arriver enormement mes différament , pour commencer j’avais l’impression de tomber ensuite je voyer de loin une personne avec un vissage caché qui me parler et d’un coups je rester sans pouvoir bouger ny crier et cela m’arriver boucoups de fois… Une fois cette voix ma crier d’une voix flipant  » Ton nom n’est pas ton nom !! voila 🙂

  2. C’est vraiment incroyable ce truc ! Mais vraiment tu en as vécu une version hyper flippante !! Mon chéri en fait régulièrement même si ça reste occasionnel mais il ne m’a jamais parlé d’hallucinations. Pour ma part ça m’était déjà arrivé de façon très fugace cette impression d’être paralysée mais c’était rapide, pas d’hallucinations et je me réveillais vite. Par contre ça m’est arrivé plus longuement pour la première il y a peu. Je m’étais assoupie sur le canapé, tout en me disant que je n’avais pas le temps, qu’il fallait que je me lève, d’où sans doute cet entre-deux entre sommeil et veille. Je ne pouvais plus bouger donc et j’étais persuadée d’avoir un chat qui marchait sur moi et s’allongeait de tout son poids sur mon ventre (je n’ai pas de chat et n’en ai jamais eu, je précise !). Mais je n’avais pas peur, j’ai eu la chance que ce ne soit pas quelque chose d’aussi effrayant. En tout cas super pour les astuces, j’ai transmis direct ton article à mon chéri que cette paralysie panique beaucoup plus que moi !!

    1. Merci à toi pour ton partage 😉

  3. Bonjour, je l’ai déjà vécu une fois pendant mon enfance et ça m’a marquée. Je n’ai jamais fait de recherches car ça ne s’est pas reproduit mais quand j’ai lu le titre de ton article j’ai fait un flashback. Merci pour cet article car j’avoue que si ça se reproduit, sans la lecture de ton article, je pense que j’aurais fait une crise d’angoisse. Bonne journée

    1. Merci à toi pour ton partage 😉

    2. De rien je l’ai écrit pour ça 😉

  4. Bonjour, mon frère a vécu, une paralysie du sommeil, il y a plusieurs années, nous avons su assez tardivement, que cela n avait rien à voir avec les esprits. J espère que tu ne seras plus anxieuse, ‘ou stresser à ce point, pour ne plus vivre cela. Moi j aurais flipper, en vivant cela. Cela montre à quel point notre esprit est fort. Je te souhaite une excellente journée et merci pour tes témoignages.
    Melinda dorghal

    1. Merci, non je sais super bien les gerer maintenant. Je n’ai plus peur

    2. Merci à toi pour ton partage 😉

  5. Bonjour ce que vous décrivez dans votre article m est arrivé d innombrables fois mais jamais je n ai su comment gérer ça, la dernière fois je pensai que je me réveillai mais ca reprenait, 3 à 4 faux réveils après je me suis niché dans les bras de mon mari tellement j ai eu peur:-/

  6. Coucou. Perso je fais de la paralysie du sommeil une fois par semaine environs. Souvent c’est au moment de m’endormir.Ca a commencé il y a 10 ans au décès de mon fils. Il y a une personne qui me fixe mais je ne peux rien faire. Les premières fois j’ai cru que j’allais mourir et qu’un esprit me voulait du mal. Maintenant c’est devenue une habitude (très gênante) mais je ne lutte plus. Courage à toutes celles qui vivent ça.

    1. Merci à toi pour ton partage 😉

  7. Salut
    Depuis 3 ans à peu près je fais des hallucination nocturne mais pas de paralysie c’est assez régulier
    Je pensais être folle ou avoir un truc au cerveau en cherchant sur internet j’ai trouvé des articles sur les paralysie nocturne et les hallucination ça m’a soulagé 😌
    Depuis peu je mets un masque de nuit pour ne pas en refaire car la dernière etait violente j’ai sauté sur mon conjoint en criant qu’un rat me chatouillé le nez il a hurlé bon ca à fini en fou rire quelque minute plus tard
    Merci pour ton article

    1. Merci à toi pour ton partage 😉

  8. Bonjour
    Merci pour cette article qui est très intéressant !!!!
    Je ne connaissais pas la paralysie du sommeil et du coup je comprend mieux, il m’est arrivé deux fois d’en faire mais pas avec des hallucinations mais avec cette peur de ne pas pouvoir bouger alors qu’on est réveillé de vouloir me lever et d’être consciente mais de ne rien pouvoir faire! !! Du coup ton article me rassure je ne suis pas folle et je ne suis pas la seule à qui ça arrive! !!! Moi les deux fois c’était après une sieste à cause de trop de fatigue accumulé mais heureusement pour moi pas d’hallucinations juste aucune maîtrise de mon corps . Merci en tout cas grâce à toi je me sent moins seule et je connais le nom de ce problème 😊

    1. Tu sauras comment les gérer maintenant

  9. Coucou..
    Je vie régulièrement des paralysie du sommeil, moi c’est plus souvent lors de sieste moins la nuit.
    J’ai vécu une seule fois avec une hallucination, celle qu une présence essaie de m étranglé, mais sinon mon seul trouble c’est mon corps endormi et mon cœur qui ralentit et je n’ai aucun contrôle sur mon corps.
    Avec les années je suis moins terrorisé, même si c’est toujours très effrayant, mais je sais que je me bats contre moi même donc je reste calme et des que je me sens revenir je bouge violemment ma jambe et hop tout revient dans l’ordre..
    Mais c’est très fatiguant et par période j en fait tout les jours, nuit et jour (sieste pour rattraper la mauvaise nuit), donc au final je ne dort plus…

  10. Bonjour c’est exactement ce que j’ai ,mais je ne vois pas la présence que je ressent ,très difficile les premières fois , et très effrayant mais cela dit j’arrive à me réveiller avec un contrôle de la respiration ,ou autre moyen dont je ne me souviens plus à mon reveil.merci pour cet article car personne avant vous ne pouvais comprendre ce que je leurs disait (entourage ,amies,familles…)

  11. J’ai fait une paralysie du sommeil il y a 15j et comme tu avais deja parler du phénomène ca m’a permis de mettre des mots sur ce que j’ai ressentis.

    Avant j’en faisait mais je me croyais folle alors j’osais pas en parlais.
    Merci

  12. je l’ai eu UNE seule fois mais ca a été la pire nuit de toute ma vie… j’etais comme paralysée et j’avais l’impression d’etre reveille et endormie a la fois. je ne pouvais ni parler, ni bouger, ni crier et cette sensation que QUELQU’UN etait dans ma chambre, qui me regardait… qui s’approchait de moi, qui me tenait les poignet et qui s’allongeait sur moi !
    la plus grosse frousse de ma vie
    j’avais beau crier aucun son ne sortait de ma voix RIEN de RIEN
    Et mon conjoint qui dormait paisiblement a coté de moi… il ne m’entendait pas « crier »
    Inconsciemment je pense m’etre reveillé en me disant ce n’est qu’un cauchemard ton chéri l’aurait entendu cette personne dans la chambre…
    moi qui suis tres terre a terre et qui ne croit pas aux esprits et tout et tout, j’ai eu un doute lol, jusqu’a ce que je tombe sur un article qui explique que c’etait la paralysie du sommeil
    et ben ca fait PEUR

    1. Merci pour ton partage <3

  13. Coucou.
    Je ne sais pas si c’était ça,mais je me suis retrouvée une nuit en panique totale dans mon lit à ne rien pouvoir faire, et voir une araignée énorme (qui était plus une ombre d’araignée) partir du coin de plafond et venir à grande vitesse sur moi… heureusement, j’ai réussi à sortir de ce cauchemar grâce à mon chéri et ma respiration…
    En revanche, les rêves qui me marquent le plus, sont ceux où je vois des personnes qui me sont chères mais qui ont malheureusement disparues… j’ai toujours l’impression qu’ils viennent me rendre visite. Le dernier qui m’a le plus marqué, est celui de mon grand père qui est apparu dans une église lors d’une célébration, s’est penché vers moi et m’a dit « je vais bien »….je crois que je ne m’en remettrais jamais…

  14. Bonsoir depuis le décès de ma mamoune il y a 5 ans j en fais régulièrement. Mais moi j ai peur à chaque fois et j ai de plus en plus de mal à me sortir de cette état car c est trop flippant. Mais merci grâce à vous je sais ce que j ai. Je croyais être folle. Merci

  15. Sacré expérience que voilà. Mon mari a vécu plusieurs fois ces paralysies du sommeil, mais sans les hallucinations. Il me dit « ouf » car il avait lu des témoignages assez effrayants la dessus. D’ailleurs il existe une vidéo sur YT au sujet du cerveau qui en parle (e penser). Cela l’a bien rassuré. Et du coup perso j’ai compris que j’étais plus sujette à un autre phénomène, la secousse hypnique. Vilain stress !

  16. Bonsoir je vient de lire votre document est merci des astuces que vous donne sa m’a jamais arrivé mis j’espère pas en faire car sa doit être impressionnant comme même je vais partager

  17. A ne pas lire a 3:25 du matin.
    Je suis complètement flippé ! ^^

  18. Coucou, merci d’avoir partagé ton expérience. Je ne sais pas si c’est exactement cela qui m’arrive parce que ta version est vraiment flippant, mais ça y ressemble beaucoup.
    Lorsque ca m’arrive moi je ne peux plus bouger j’ai l’impression d’avoir la couette sur la tête souvent et des difficultés a respirer du coup a cause de la chaleur sous la couetteet des sueurs. Impossible de bouger ou de parler… pour faire passer le truc j’essai de me détendre au maximum et de me rendormir et ça fonctionne toujours .
    Ça m’arrive depuis très longtps maintenant mais je dirais pas plus de 3 ou 4 fois par an.

  19. Coucou
    alors pour ma part ton article est comme une délivrance pour moi , j’ai vécu ça durant mon adolescence jusqu’à mes 20 ans un peu prés et j’en avais parlé et comme tu dis difficile de s’expliquer 🙁
    C’était très effrayant et lorsque ça m’arriver je m’interdisais de me rendormir et le lendemain au lycée c’était très dur de suivre ….
    je ne serais plus fire la fréquence de ses paralysie s mais ça m arrivé fréquemment :O
    Je crois qu’une fois mon entrée dans le monde du travail tout s’est arrêté!
    J’en conclu rien mais l’école avait sûrement un effet négatif inconsciemment …?!
    Je me sens soudainement soulage parce que je peux mettre une explication à ces choses étrange qui pouvaient m’arriver je te remercie pour ton article la grande énigme de ma vie est résolu 😀 😉
    1000 MERCI 🙂

  20. J’ai vécu ça aussi il y a 6 ans! pendant quelques mois, je me retrouvais pourchassée par quelqu’un. J’étais à l’extérieur, mais impossible de courir, impossible de crier. rien. Je faisais seulement de tous petits couinements(mes tentatives de cris) et heureusement mon mari me réveillait mais ça durait une éternité et la situation était la même au détail près à chaque fois.

    Ton article est top car met un mot sur ce phénomène et permet d’aborder ce phénomène plus…sereinement.

    Merci beaucoup!

  21. Bonjour, j’ai également vécu une paralysie du sommeil il y a une dizaine d’années. L impression qu une personne était accroupie sur mon ventre et m empêchait de respirer j’ai eu la peur de ma vie. Et je hurlait pour réveiller mon conjoint et aucun son ne sortait. Heureusement internet m a donné l explication quelques jours plus tard ce qui m’a soulagé grandement. Ce fut la seule fois et j espère ne plus jamais revivre ça .

  22. Coucou, j’en fais régulièrement et depuis des années. Je ne sais plus quand ça a commencé mais je n’ai mis un nom sur se qui m’arrivait que très récemment. Et ça a été un réel soulagement.
    Je n’ai pas d’hallucinations. Mes paralysies du sommeil reviennent par cycle. Je peux en faire 2 ou 3 sur une même nuit. Et plusieurs nuits d’affilée. Mais aussi quand je fais une sieste. Et après je n’en fais plus pendant des mois.
    Quand cela m’arrive, j’essaye de respirer calmement et j’attends que ça passe. Ça ne dure pas très longtemps en général.
    Bon courage à toi.

  23. Et bien déjà merci pour cet article rassurant ! Ravi d’apprendre que je ne suis pas la seule ! Pour moi ça commence par des bruits, je veux me lever mais il y a des gens plus sous forme d’ombres qui me tiennent, je ne peux plus bouger et ils me parlent soit c’est incompréhensibles soit c’est ils m’ordonnent de me taire. C’est dur dur au réveil ! Et ça arrive le plus souvent lorsque mon mari est en déplacement…. Je vais tenter tes façons de lutter pour un réveil plus rapide !

  24. Sympa ce partage… je fais de la paralysie du sommeil depuis 2011, j’ai mis longtemps à comprendre ce que c’était et pourquoi… c’est arrivé un mois après la perte’ de ma fille, en plein d’oeil, la première crise était terrifiante, c’etait En phase de réveil donc je n’ai pas essayé de me recouché , mais la nuit suivante je l´ai passee devant la tv tellement j’avais peur de dormir… je souffre de trouble du sommeil depuis enfant mais la… j’avais l’impression de devenir folle. Depuis 7 ans maintenant, j’en ai toujours mais moins que cette année 2011… mais cela reste parfois terrifiant car on ne s’y attends plus quand pendant un mois on a rien eu.

    1. Pardon pour les fautes mon correcteur a pris le contrôle ^^

    2. Merci pour ton message 😉

  25. Bonjour a tous.. J’en ai fait une petite dizaine en 5 ans depuis que je suis maman…. rien de flippant. Cela a commencé après la naissance de minimoi. Lors d’une sieste. Le petit se réveille de sa sieste et moi qui était encore endormie je fut réveillée en sursaut… mais juste cerebralement. Impossible de bouger. Mon petit pleurait et je ne pouvais pas me lever de ce foutu canapé. Je regardais le plafond et j’imaginais déjà rester bloquée ainsi. La panique et l’impatience de mon fils ne m’ont pas aidé. Du coup cela a duré il me semble longtemps. J’en ai refais d’autres depuis. Je sais que ça va revenir alors je patiente. Pas d’hallucination pour ma part et heureuse. Juste cette foutue paralysie mais cela ne me fait plus peur maintenant que je sais que c’est temporaire. C’est même loin d’être désagréable cette sensation d’être sans corps. Je me sens si légère

    1. Oui si tu n’as pas peur tu peux vivre quelque chose d’agréable

  26. Ça m’est arriver une fois aussi c’était flippant. Et pareil j’entendais des bruits et une présence. Je voulais bouger mais impossible .

  27. Je fait également des paralysie du sommeille et c’est vrai que c’est angoissant 🤤 généralement sa m’arrive si je m’endors sur le dos, je sens comme une personne allonger sur moi sa me compresse et m’empêche de bouger j’ai beau crier aucun son de sort c’est horrible 🤤, maintenant je me rendor facilement après car je c’est que c’est une paralysie du sommeille.

  28. Un grand Merci pour cet article ! Je ne savais pas que les extrémités pouvaient bouger. Je prends note et j’essayerai la prochaine fois… Le pire moment pour moi est quand je me rends compte que mes cris & mes gestes ne se font pas, que « j’ordonne » à mon corps de bouger, de demander de l’aide à mon compagnon juste à côté mais qu’il n’y a rien à faire mon corps ne fait rien de ce que je lui dis. Cela est vraiment traumatisant de se sentir « coincée » dans un corps qui ne daigne bouger et il est vrai que je n’en parle jamais de peur que l’on me prenne pour une folle. Merci beaucoup à vous ! <3
    Mila…;

    1. Merci pour ton commentaire.

  29. Oui j’en ai déjà fais l’expérience, deux fois même. Et ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule. La première fois (je devais avoir 15-16 ans), j’étais dans une forêt, je me faisais poursuivre par un homme, je voyais une cabane en bois Ain loin, j’avais l’imprsession qu’elle s’éloignait… J’essayai de crier, mais impossible, rien ne sortait de ma bouche, je voulais courir mais pareil, impossible… J’ai donc connu ce sentiment de frustration de ne rien pouvoir faire. Un mélange de panique, d’angoisse, de frustration… Je me suis réveillée et je n’ai pas réussi à me rendormir, ces images hantais mes pensées.
    La deuxième fois, je me voyais couchée dans mon lit, une masse noire à côté de moi, un homme, très grand, avec un chapeau haut de forme, je ne voyais pas ses yeux, ni son nez ou sa bouche, juste une masse noire oppressante, il est resté là à me regarder… Encore une fois cette sensation de frustration de ne pas pouvoir bouger, ni crier… J’en ai de très mauvais souvenirs, mais maintenant que j’ai lu ton article je sais comment réagir pour faire face à cela, j’espère ne jamais en refaire car ça traumatise ! Merci pour ton partage d’expérience

    1. Merci pour ton commentaire.

  30. Bonjour, ça met arriver deux ou trois fois,
    Dans ces moments là j’ordonne mon cerveau de bouger mes membres, ça fonctionne au bout de quelques seconde,
    C’est flippant, une fois mon nez était sous la couette, je manquait d’air mais J’arrivais pas à bouger, et puis j’ai réussi

    1. super si tu as trouvé une solution
      Merci pour ton commentaire.

  31. Bonjour,
    Ça m’est arrivée il y a 5 ans et ça m’avait beaucoup marqué…. Je dormais et comme toi d’un coup je me suis senti observé, j’ai eu l’impression d’être éveillée et que quelque chose ses posé sur moi pour m’empêcher de respirer et crier ça a duré plusieurs minutes jusqu’à ce que tout s’arrête et que je puisse me remettre à bouger, j’avais le coeur qui battait à 100 à l’heure et impossible de me rendormir…. ce moment m’a terrorisé à l’époque, depuis ça m’arrive rarement mais j’ai compris très vite comment revenir à moi en bougeant les extrémités de mon corps (pieds/doigts)…. moi qui pensait que quelqu’un venait me rendre une visite nocturne ! Je peux mettre des mots sur cet état.

    1. Contente que ça a pu t’aider
      Merci pour ton commentaire.

  32. Bsr. Il m est arrivé plusieurs fois une chose étrange de ce type.la première fois j étais en vacances,allongée sur le canapé,je faisais la sieste. J ai eu envie de me réveiller mais la, rien ne se passait. Mes yeux restaient fermés, mon corps ne bougeait pas et moi je hurlais en moi ‘reveille toi, bougent. J essayais de bouger un membre de me réveiller, de me faire entendre. Ça a duré un moment où je luttais, je croyais être dans le coma prisonnière de mon corps. Puis je me suis réveillée, j étais apeurée. J ai vécu 5 ou 6 épisodes de ce type, effrayants, toujours avec ce même sentiment d enfermement , de solitude et paralysie totale . Cela fait un moment que ça ne m est pas arrivé mais ça ne me manque pas du tout.

    1. Oui on n’est pas pressé que ça revienne.
      Merci pour ton commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.