Publié dans Témoignages

Témoignage poignant d’une mamange

Je m’appelles Nina, j’ai eu 21ans le 25avril. J’ai aujourd’hui décidé de témoigner avec mes propres mots, dont j’espère certaines personnes pourront se reconnaître. J’ai décidé de témoigner sur le deuil périnatal.. Le 25 mars 2014, à 17h48 j’ai donné naissance à une jolie petite princesse du prénom de Yuna, de 32cm & 685g. Elle n’a pas eu la chance de vivre car elle était atteinte du syndrome Di Georges, c’est une délétion du chromosome 22, qui entraine dans plus de 75% des cas une malformation cardiaque, une déformation du palais, des troubles articulatoires, une lenteur, du retard à apprendre à marcher & j’en passe..


Quand on apprend qu’on porte la vie c’est quelque chose d’exceptionnelle, de tellement beau que rien ni personne ne peut nous détruire ce bonheur, on se croit invincible, on ne pense plus qu’au bébé, on a tellement de chose en tête.. Puis une réalité viens tout stopper, c’est comme si d’un seul coup le monde c’était arrêté de tourner, comme si tout n’était que malheur, je me dit « pourquoi moi, pourquoi mon bébé? » , dans un premier temps j’ai pas face à la réalité. Quand je suis allé dans un magasin essayé de trouver une tenue pour ma petite Yuna & que j’ai vu tout ces regards sur mon ventre je me suis forcer à sourire alors qu’au fond j’étai déjà morte & quand je suis arrivé à l’hôpital pour accoucher, ou plutôt pour arrêter la vie de mon enfant, j’ai vu toutes ces femmes enceintes tellement heureuse, j’avais un sentiment de haine, d’impuissance.. A 14h25, l’échographiste à injecté de la morphine pour arrêté le cœur de Yuna pour qu’elle puisse partir plus « paisiblement »; ça y est c’était fini, je me réveillerais plus avec les douces vagues que ma fille faisait à travers mon ventre, ou les nausées du matin. J’ai poussé 5 fois à 17h48 ma princesse est née sans un cri, dans un silence total.. On m’a dit « vous avez une belle petite fille » , je voulais pas la voir directement c’était trop dur alors la sage femme l’a emmené pour la laver, l’habiller, la prendre en photo, des photos que j’ai toujours avec moi. J’avais peur de la voir, j’ai d’abord vu les photos ensuite la sage femme me l’a emmené dans un drap blanc avec sa belle tenue & son bonnet que j’avais choisi avec son papa, elle était magnifiquement belle, mais sans vie, dans mes bras, tellement innocente du haut de ces 32cm..

C’était la première & dernière fois que je l’ai vu mais j’oublierais jamais ce moment, les détails. On m’a enlevé mon bébé, pour l’emmener à la morgue; j’ai refusé l’autopsie, ce petit bout avait déjà assez souffert..

Je suis ressortie 2 jours après de l’hôpital, les bras vide, sans un mot, pas de bébé qui pleure, mais la sensation d’être toujours enceinte, sensation de culpabilité, mais surtout d’injustice.. Autour de moi, c’était comme si y’avait juste mon cœur qui battait mais moi j’étais morte.. Au début, j’ai eu du monde autour de moi puis petit à petit tout le monde a disparu comme si le malheur était contagieux. Je suis jalouse de chaque femme enceinte que je vois dans la rue, & quand je vois un bébé en parfaite santé pareil. On me dit souvent que je retomberais enceinte quand j’y penserais plus, mais comment ne pas y penser?
Au droit civil, le bébé a le droit d’être dans un livret de famille mais juste avec un prénom, comme si il sagissait d’une « chose », ce n’est non plus pas reconnu au niveau de la sécurité social, quand je dois remplir des cases je dois mettre « célibataire, sans enfant » comme si ma Yuna n’avait jamais existé.. J’aimerais qu’il se passe quelque chose afin que le deuil périnatal soit reconnu c’est pour ça j’aimerais que mon témoignage soit partagé & re partagé qu’un jour ça puisse faire bouger les choses, au nom de tout les par’anges qui vivent dans le silence chaque jour, parce que leurs entourage n’ose pas en parler, leurs amis non plus, alors qu’en parler c’est tout ce qu’il nous reste..


Yuna aurait dû avoir normalement un an le 22juillet2015, mais ça va faire 16mois qu’elle s’est envolée, il me reste que quelques photos, l’empreinte de ces pieds, son doudou, son bracelet de naissance & les vêtements que j’avais acheté pour elle.. Mon texte ne fera pas un buzz, je sais très bien qu’il ne passera pas aux infos, mais partagez pour que le silence soit enfin brisé & surtout aux noms de tout ces petits anges partis bien trop tôt.. bien trop tôt..

11027491_1473167856327071_6133912533839111943_n

Merci pour ton témoignage, vous pouvez retrouver Nina sur sa page Facebook :

Se reconstruire après le décès de son enfant.

 

Publicités

11 commentaires sur « Témoignage poignant d’une mamange »

  1. vous etes tres forte et je me dis je ne sais pas si j’aurais tenu le coup !!!perdre un enfant est la apire des choses qui puisse arrivé c’est vrai que ne pas y penser est impossible mais je vous souhaite de tout coeur d’avoir un bébé en excellente santé vous le merité ne desesperer pas !!!pleins de bonne choses pour vous et une enorme pensée a yuna

  2. Quel courage de témoigner, et tout plein de courage à cette maman, qui restera une maman à tout jamais et à qui je souhaite de pouvoir vivre une grossesse heureuse, ne perdez jamais espoir. Plusieurs années après j’ai donné naissance alors que je ne pensais plus cela possible

  3. vraiment pas facile mais vous avait eu du courage de le faire bravo et bon courage je vous souhaite que cette article sur FB sur ce blog aille vraiment le plus au possible

  4. Bonjour je comprend votre ressenti j’ai également perdu ma petite Margot le 18-03-2008 elle na vécu qu’une dizaine de minutes .On n’oublie jamais, on vit avec et on continue de vivre malgré tout . Courage.

  5. C’est tres courageux d’ecrire ce que vous ressentez. Je connais ce que vous ressentez et je sais qu’il est difficile d’en parler. D’une part pck ca fait mal et d’autre part pck seule les personnes qui ont vécu une telle souffrance peuvent comprendre. On a du vous dire, » ca ira mieux dans quelques temps, tu auras un autre enfant ». Certes avec le temps on apprend à vivre avec mais la douleur ,le manque,la culpabilité,l’incomprehension la haine sont tjs là. J’ai perdu un petit garçon alors qu’il avait seulement 2mois et demi et un deuxième garçon à 4mois et demi de grossesse. J’ai eu la chance de passer quelques mois avec mon 1er bout de chou mais pour le deuxième ce fut la même chose que vous. Cela fait 7 et demi pour le premier et 5 ans pour le second que je vis avec le deuil de mes enfants et chaque instant ils sont avec moi. je n’en parle jms ou très peu, je n’y arrive pas.
    ce qui fait ma force se sont mes filles de 10 et 5 ans. Un autre enfant ne remplacera jamais votre patite Yuna,il sera son petit frere ou sapetite soeur mais si vous avez le désir d’être à nouveau maman, n’hésitez pas! Vous avez le droit d’être à nouveau maman.
    Une pensé pour votre petit ange qui a rejoint les miens! Et une pensé pour vous!❤

    il existe une page sur fb,les ailes des par’anges si ca peut vous aider.

  6. je suis mam’ange également depuis bientot 104 mois es j’ai l’impression qu’on ma retiré le coeur hier.perdre un enfants nous détruit a jamais meme si nous sourions devant les autres se n’est qu’une image que nous donnons ,un parents ne peut pas se remettre de la perte d’un enfants,nous ne vivons pas mais nous survivons le deuil ne se fait pas.Méme en donnans la vie apres nous n’oublions pas notre enfants envolé.j’ai perdu mon fils a 6mois édemis de grossesse ,pas accause d’une maladie ,pas acause d’une malformation mais a cause des urgentiste qu’y non pas pris mon apel au sérieux ils on mis deux heures,deux longues heures interminable avant d’arriver es enfin quands ils sont arrivé ils ont refusé l’accouchement a domicile la raison (le médecin du samu a refuser de mettre c’est mains car il y avait du sang)et oui du sang car la poche des eaux a éclaté comme un jet .je senté mon enfants bouger en moin les ambulancier l’on senti bouger mais ne sont pas abilité a mettre au monde un enfants,par contre un medecin urgentiste qui es abilité a le faire a refuser de m’accoucher parce que je saigner,c’est une honte.l’appel a était fait a 5h12 du matin ils sont arriver a mon domicile a 7h00.le début d’un enfer pour nous tout c’est enchainer dans le drame,endormis de force pour l’accouchement,autopsi perdu,et j’en passe,nous avons porter plainte mais le dossier a était clos par le tribunal on ne peut attaquer les urgentiste mais eux on le droit de décider qui doit vivre ou mourrire es ce jour la ils on fait le choix de ne pas sauvé mon enfant.il aurait bientot 9 ans.PK?PK?aucune réponse un silence total mais aujourd’hui je ne vis plus je survis pour le reste de ma famille.

  7. 😱 tu va vite enlevé cette article ki ne te concerne pas salle Mitho de t mort cette article concerne ma cousine elle a accouché en 2014 non pas en 2013 tu a pris cette article sur fb a yuna mon ange Alor arrete t Mitho et respecte les vrai maman ange on va savoir ki et derrière sa et croi moi sa va te faire drôle 👊👊

    1. Bonjour
      Oulalala quel vocabulaire…. ta cousine m’a donné l’autorisation au mois de juillet de publié cette article.
      Si tu remarques bien elle fait parti de la cathégorie témoignage… et il y a bien la page facebook de sa page en bas du témoignage !
      Garde la pêche 😉

  8. Bonsoir je vient de lire avec les larmes moi meme je suis maman de deux petites filles vous avais du courage le jours ou ça devrai m’arriver je pense que je tiendrai pas le coup vous etes une femme tres courageuse la douleurs tu l’oubli pas votre enfant vous voit de la haut Elle fois etre fiere d’avoir une maman aussi courageuse faut essayer de tenir le coup meme si c’est dure, ou Elle est Elle ce repose Elle est au paradis 🙂 Je vous souhaite d’etre heureuse dans votre vie Et bonne chance Bonne soiree

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s